Choix du conjoint

Suite à la lecture d’un article sur le blog d’une personne j’ai eu une petite réflexion : Voici son article :

« Achèterais-tu une voiture sans l'avoir essayé ?

Non, ben la c'est pareil tu vois...tu regardes toujours l'esthétique extérieur ... La carrosserie, tu regardes, s’il n’y a pas trop de bosses, si elle n’est pas rayée, si elle brille. En général il faut que ça en jette. Avec une voiture tu as toujours envie que l'on te regarde, tu vois ? Que tu ne passes pas inaperçu (...) ! Ensuite tu as l'intérieur. Donc forcément tu rentres dedans une fois, histoire de tester si tu es à l'aise à l’intérieure. En général c'est mieux s’il n’y a pas trop de monde qui l’a essayé avant toi. L'intérieur est encore propre suivant si les gars d'avant ont fait gaffe avec leurs caisses ! Ensuite une fois que tu es à l'intérieure tu commences un peu à t'intéresser aux options...Tu demandes le nombre de kilomètres, en général ça sert pour savoir si elle est active ! Tu prends toujours avec l'auto radio où alors tu en mets un, comme ça quand ça te soules tu peux l'éteindre ou baisser le volume. C'est toi le boss...Ensuite t'hésites...tu appelles tes potes ! Tu leurs demande si elle leurs plait, ce qu'ils en pensent et tout... Mais quand tu es sur de toi, tu te pointes chez tes parents avec pour leur montrer ton nouvel achat... Au début tu t'en occupes a fond, après ça te soules, tu l’a calcul plus, et finalement tu en prends une autre (...) Jusqu'à ce que t'investi vraiment et que tu trouves celle qui te convient, celle avec qui tu rouleras jusqu'au bout, parce qu’elle t'a jamais laissé tomber parce que tu as emprunté un mauvais chemin, parce que tu l’as fait galérer en la trainant involontairement dans la boue. Celle qui t'as vraiment fait kifé en t'amenant dans des chemins inconnu, tu vois le délire ? »

Je suppose qu’en écrivant cet article la personne faisait allusion aux relations entre l’homme et la femme dans ce monde et la manière dont elle, elle voyait la chose.

Je me permets donc de décortiquer son article et vous dire ce que j’en pense :

1°) « Achèterais-tu une voiture sans l'avoir essayé ? Non, ben la c'est pareil tu vois... »

Tout d’abord, il faut voir dans le contexte, nous comparons un être humain à un objet, en occurrence une voiture. Mais il faut garder à l’esprit que l’être humain a une âme, des sentiments et des émotions, contrairement à une voiture qui n’est qu’un objet sans vie et sans ressentie. C’est pour cela que la réponse à la question « Achèterais-tu une voiture sans l’avoir essayé ? Non, ben là c’est pareil tu vois…» est juste dans ce cas là, mais lorsque nous comparons aux relations entre l’homme et la femme la réponse est différente : La question serait « Te marierais-tu avec quelqu’un sans avoir couché avec elle ? » et là, la réponse deviendrai « Oui ». Parce qu’un être humain on ne l’essaye pas avant de prendre un engagement avec, on l’observe et on apprend à le connaitre, et connaitre son cœur. Pourquoi cette différence ? Une voiture n’as pas d’âme, ni de sentiments comparé à l’être humain. Une voiture a une certaine valeur, un prix, l’être humain n’as pas de prix, on ne peut ni le vendre ni l’acheter, sa valeur est inestimable. C’est pour ça il existe des assurances pour dédommager en cas d’accident lors de l’essai de la voiture, mais pour l’être humain c’est totalement différent. Nous n’avons pas à disposer et à jouer avec la vie d’un autre être humain juste pour satisfaire son égal. Donc pour répondre à sa question « Achèterais-tu une voiture sans l’avoir essayé ? » La réponse reste non dans le cas de la voiture, mais là où ça change c’est quand la personne dit que c’est pareil avec la relation entre l’homme et la femme.

2°) « La carrosserie, tu regardes, s’il n’y a pas trop de bosses, si elle n’est pas rayée, si elle brille. En général il faut que ça en jette. »

En lisant son article nous pouvons en déduire selon l’ordre dont elle a énoncé ses critères que c’est son critère prioritaire. Et là, que ce soit pour la voiture ou un être humain, c’est bien triste de voir ça. Je suis d’accord que le premier coup d’œil sur l’apparence d’une voiture ou d’une personne peut en dire beaucoup et est donc important, parce qu’elle reflète souvent l’intérieure. Une voiture rempli de bosses nous laissent penser que l’ancien propriétaire n’en prenait pas soin tandis qu’une voiture à la carrosserie brillante laisse penser qu’elle était bichonnée par son ancien propriétaire. Comme un être humain souriant reflète une certaine joie de vivre et un bonheur intérieur tandis qu’une personne au visage triste, habillé d’une manière provocante peut montrer un mal être de la personne. Mais c’est aussi la jouer un jeu dangereux, car il ne faut pas juger a l’apparence ! Comme il est facile de se mettre un masque, de se faire passer pour quelqu’un que l’on n’est pas ! Ce critère peut être un indice, une aide, mais il ne doit pas être notre unique critère qui définira notre point de vue sur la personne.

De plus ici je ne pense pas que la personne ayant écris cet article pensait cela par cette comparaison, mais plutôt à la beauté physique de la personne. Si la personne est physiquement attrayante ou non. Et là c’est très mauvais, si nous ne regardons qu’à ça, cette relation ne sera pas faite pour durer. Prenons une autre image, image que j’aime beaucoup, celle d’une fleur : La beauté physique est comparable à une fleur, elle a sa période ou elle resplendit, rayonne autour d’elle, attire tous les regards par sa beauté. Mais il arrive un temps ou elle se fane… Les pétales qui font sa beauté se fripent, puis commencent à tomber. Il en est de même avec l’être humain, au fur et à mesure des années notre peau se flétrit, notre beauté s’en va, et si c’était le critère de toi ou ton conjoint, que vas t il se passer ? Soit vous rester ensemble sans vous aimer et votre foyer sera rempli de tensions et de disputes, soit vous vous séparerez et chercher un nouveau conjoint. Mais une fois ta beauté envolée qui voudra bien de toi si chacun réagissait comme cela ? De plus, en aimant quelqu’un pour sa beauté et que avez un caractère totalement différent pensez vous que vous vous supporterez ? On ne peut pas construire une relation sur la beauté physique, ça ne marchera jamais. Par contre je ne dis pas que ça ne doit pas être un de nos critères.

Voici ce que dis Luis Palau dans son écrit « Avec qui me marierais-je ? » à propos de l’attrait physique : « Certains jeunes choisissent le mariage sans apprécier physiquement le conjoint. Ceci arrive, surtout parmi les jeunes qui veulent être spirituels et vivre des vies saintes et pures pour Dieu. Dans un sens je les comprends. J’ai discuté avec beaucoup d’entre eux et j’ai compris ce qu’ils ressentent. Ils ne veulent pas se marier par passion physique. Ils désirent apprécier les valeurs morales, spirituelles chez les jeunes filles. Mais ils tombent dans un autre extrême dangereux en prétendant ignorer l’appel physique.

Dieu nous a créés esprit, âmes et corps ! Eh bien, l’amour s’inscrit dans toutes ces perspectives : esprit, intellect, sentiments, volonté, sociabilité, niveau culturel, corps, équilibre, éducation. Alors, garde-toi de mépriser ou d’écarter la perspective physique comme si elle était impure ou coupable.

Il est sûr que le monde actuel a si bien déformé la beauté du mariage que parfois nous nous sentons poussés à réagir d’une façon extrême. Mais n’oublie jamais que Dieu a crée le corps humain. Si donc l’égoïsme et le péché de l’homme contaminent tout, à l’inverse, le vrai chrétien regarde le corps humain et la sexualité comme quelque chose de beau, avec un potentiel merveilleux, quand on les considère dans la perspective divine, perspective révélée dans la Bible. »

3°) « Avec une voiture tu as toujours envie que l'on te regarde, tu vois ? Que tu ne passes pas inaperçu (...) ! »

Dans ce troisième point, on voit que la personne achète sa voiture aussi de manière à ce qu’on le remarque. S’il compare ça avec la relation sexuel entre l’homme et la femme, ça veut dire que si elle veut être avec quelqu’un c’est pour se faire remarquer ? Pour pouvoir frimer devant ses amis, son entourage ? En fait ça veut dire que la personne tu la choisi encore une fois pour ton propre égal ? Pour te faire remarquer toi, pour que l’on dise du bien de toi ? Et la dedans ou est l’amour ? Elle, tu t’en fou de ce qu’elle pense ? Ce qui compte, c’est que toi tu te fasses remarquer ?

L’amour c’est penser à l’autre avant de penser à soit même. Si c’est la raison pour laquelle tu as commencé une relation avec elle, ce n’est pas de l’amour. Tu peux avoir une vraie définition de l’amour dans la Bible, dans le livre 1 Corinthien au chapitre 13 : « L’amour est patient, il est plein de bonté. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne tiens pas compte du mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L’amour n’aura pas de fin. »

Tu as le droit d’être fière de ton conjoint, je dirais même que tu dois l’être si tu l’aimes, mais il ne faut pas choisir ton conjoint pour ta propre estime à toi.

4°) « Ensuite tu as l'intérieur. Donc forcément tu rentres dedans une fois, histoire de tester si tu es à l'aise à l’intérieure. En général c'est mieux s’il n’y a pas trop de monde qui l’a essayé avant toi. L'intérieur est encore propre suivant si les gars d'avant ont fait gaffe avec leurs caisses ! »

Ici je suppose que la personne parle des relations sexuelles. Je trouve ces phrases assez contradictoires et je ne sais pas si l’auteur l’a réalisé. En fait l’auteur apprécie que son conjoint soit vierge, vu qu’il aime que le moins de monde possible l’ai « essayé » avant lui. Mais il ayant des relations sexuelles lui-même avec lui (son conjoint), il contribue à ce que la personne ne soit plus vierge, et le moins possible. Et il avoue lui-même que s’il ne reste pas avec cette personne il la souille, et donc se souille lui-même. Donc il reconnait inconsciemment que ce n’est pas saint de coucher avec quelqu’un en dehors de l’engagement qu’est le mariage.

Il est aussi sensible au fait que les personnes qui ont couché avec son conjoint ai pris soin de lui : « L'intérieur est encore propre suivant si les gars d'avant ont fait gaffe avec leurs caisses ! ». Mais il ne s’applique pas pour autant à soigner son conjoint vu qu’avant nous voyons qu’il est avec lui pour son égal. C’est donc ici la vanité de ces façons impures de penser. Ils font en quelques sortes aux autres ce qu’ils n’aiment pas qu’on leur fasse.

C’est pour cela que le plan de Dieu est de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage, où par cet acte ils s’engagent l’un envers l’autre pour la vie.

5°) « Ensuite une fois que tu es à l'intérieure tu commences un peu à t'intéresser aux options...Tu demandes le nombre de kilomètres, en général ça sert pour savoir si elle est active !»

En lisant ça, je suis en train de me dire que la personne doit souvent changer de voiture, parce que si le fait de regarder le nombre de kilomètre n’est que son 4ème et avant dernier critère, autrement dit qui est pour lui presque celui qui l’importe le moins, sa voiture risque de ne pas aller loin. Parce que ce qui compte avant tout c’est le moteur, c’est ce qui fait que la voiture est une voiture et pas un cheval, c’est qui fait que cette voiture ait la fonction de transporter, de se déplacer d’un point à un autre. C’est quoi le plus important ? Que la voiture roule ou qu’elle soit belle ?

C’est pareil pour le choix d’un conjoint, ce doit être le premier critère ? Quel est son moteur ? (As-t-elle Dieu au centre de sa vie ? : Qui de mieux que Renault peut entretenir votre Renault, de la même manière qui de mieux que son créateur la connait pour pouvoir la faire avancer ?) Quel est l’état intérieur de la personne ? (Ses conflits, ses problèmes de cœur sont ils réglés ?) Quel est son mode de fonctionnement ? (Pensez-vous les choses de la même manière ? Avez-vous les mêmes projets, objectifs ?) A quelle vitesse elle avance ? Es-ce qu’elle a de la reprise ? (Lors des différentes épreuves de la vie, comment réagit-elle ? Est-elle capable de les surmonter ? De quelle manière elle va s’y prendre ? En quoi ou qui vas t elle chercher un refuge ? Une aide ?) Es-ce que je suis capable de m’occuper de ses entretiens ? (Suis-je a la hauteur de ce dont elle a besoin ? Es-ce que je pourrai être le conjoint protecteur ? Es-ce que je serais capable de la combler là où elle en a besoin ?) Es-ce que les différents filtres sont régulièrement nettoyés ? (Es-ce que le tri dans ses pensés, la distinction entre le bien et le mal est bien fait ? Prend-elle du temps régulièrement pour se remettre en question et mettre les choses en ordre dans sa vie ?) Es-ce que le plein des différents liquides la permettant de fonctionner son régulièrement fait ? (Lit-elle sa bible régulièrement ? A-t-elle une relation constante avec Dieu par la prière et la louange ? Es-ce qu’elle va régulièrement à l’église ?) Es-ce que tout est bien fixé solidement et a l’épreuve des points de corrosions ou autre ? (Mets-elle en pratique l’armure de Dieu ? Eph 6 v 11 à 17 : Revêtez vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses tu diable. Car nous n’avons pas à lutter contre les êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste. C’est pourquoi, endossez l’armure que Dieu donne afin de pouvoir résister au mauvais jour et tenir jusqu’au bout après avoir fait tout ce qui était possible. Tenez donc ferme : Ayez autour de la taille la vérité pour ceinture, et revêtez-vous de la droiture en guise de cuirasse. Ayez pour chaussures à vos pieds la disponibilité à servir la Bonne Nouvelle de la paix. En toute circonstance, saisissez vous de la foi comme d’un bouclier avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. Prenez le salut pour casque et l’épée de l’Esprit, c'est-à-dire la Parole de Dieu.)

C’est donc bien les premiers points à voir avant de s’engager plus loin dans la relation. Mais ces choses la sont cachés par la carrosserie, il faut ouvrir le capot pour les voir, aller sur une fosse, se baisser pour voir le dessous de la voiture, et biensur il ne faut pas avoir peur de se salir : De temps en temps nous pouvons toucher a des points sensible et dans ces cas la être la pour la personne, l’aider, la conseiller, l’encourager.

6°) « Tu prends toujours avec l'auto radio où alors tu en mets un, comme ça quand ça te soules tu peux l'éteindre ou baisser le volume. C'est toi le boss... »

Je ne sais pas à quoi l’auteur voulait faire allusion en disant ça, mais moi je le compare à la communication dans le couple. Dans ce cas la je suis d’accord, la communication est indispensable !

Des conflits il y en aura forcement du fait que nous sommes tous différents et il y aura forcement des incompréhensions a un moment ou a un autre, et dans ces cas la il faut communiquer pour pouvoir résoudre le problème, mettre des mots sur ce qui ne vas pas.

Mais ce n’est pas tout, utiliser notre bouche que pour ça serait une grande erreur de notre part ! Communiquer c’est aussi relever les bonnes choses, complimenté quand nous trouvons quelque chose de bien chez l’autre, exprimer nos ressentiments, nos émotions etc…

Mis a part ça, il est clair que si l’on n’a pas d’autoradio on ne peut ni l’éteindre, ni baisser le volume puisqu’il n’y en a pas. Et l’éteindre il ne faut surtout pas, ce n’est pas aimer quelqu’un que de l’empêcher de communiquer avec son conjoint, et il y aura d’horrible souffrances, et la relation ne tiendra jamais.

Quand à baisser le volume, je pense que c’est en cas de conflits, quand la colère est présente. Oui là il est possible de baisser le volume, mais l’acteur c’est soi même. Dans la bible il est dit en proverbe 15v1 : « Une parole douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère. ». Autrement dit, pour baisser le volume ce n’est pas augmenter le sien pour couvrir celui de l’autre, mais baisser le sien et rester calme et répondre avec sagesse et douceur.

A nous de gérer !

7°) « Ensuite t'hésites...tu appelles tes potes ! Tu leurs demande si elle leurs plait, ce qu'ils en pensent et tout... Mais quand tu es sur de toi, tu te pointes chez tes parents avec pour leur montrer ton nouvel achat... »

Ca c’est une bonne décision, nous avons des amis, ils sont là pour ça, pour t’aider, te conseiller. Faire appel a leur sagesse et leur conseille nous évites de céder a des coups de cœur passager que l’on risque de regretter par la suite.

Mais là ou il se trompe c’est qu’après avoir acheté la voiture, ou ici choisit son conjoint il va le montrer à ses parents. Autrement dit, ils n’ont plus leurs mots à dire, son choix est déjà fait. Non, l’avis des parents est très importants, parce que finalement qui sur la terre te connais le mieux pour pouvoir te conseiller ? Ce n’est pas tes parents qui t’ont vu grandir depuis ta naissance ? Ce n’est pas eux qui en savent le plus sur toi et sur ton caractère et qui finalement peuvent te dire si la personne que tu as choisis te correspond parfaitement ou non ? Et entre tes amis et tes parents, c’est qui qui a le plus d’expérience dans la vie a deux pour pouvoir te conseiller ? En plus ce sont surement eux qui te conseilleront avec le plus d’amour. Normalement tes parents, même si souvent on en doute, ce sont eux qui nous aime le plus sur cette terre.

Et biensur avant tout, les conseils ce n’est ni aux amis, ni a la famille, mais a Dieu qu’il faut les demander ! C’est lui qui sera le mieux te guider et te conseiller ! Prie pour connaitre sa volonté, et écoutes-le.

8°) « Au début tu t'en occupes a fond, après ça te soules, tu ne la calcul plus, et finalement tu en prends une autre (...) »

Oui, c’est malheureusement dans beaucoup de couples comme cela que ça se passes, au début on est tout feu tout flammes, on va bichonner celles que l’on « aime », et puis au fur et à mesures que les années passent on pense que c’est acquis et on se relâche, on oublie de prendre du temps pour elle, avec elle. Et la des souffrances vont apparaitre, des souffrances souvent non exprimer, jusqu’au jour ou le conjoint ne pourra plus les contenir et va tout déballer d’un coup, et dans beaucoup de cas aller jusqu’au divorce. Un amour ça se cultive, ça s’entretiens, et ça ne se relâche jamais.

9°) « Jusqu'à ce que t'investi vraiment et que tu trouves celle qui te convient, celle avec qui tu rouleras jusqu'au bout, parce qu’elle t'a jamais laissé tomber parce que tu as emprunté un mauvais chemin, parce que tu l’as fait galérer en la trainant involontairement dans la boue. Celle qui t'as vraiment fait kifer en t'amenant dans des chemins inconnus, tu vois le délire ? »

Voilà, ici nous voyons le pardon qui est à la base, encore une fois, sans s’en rendre compte l’auteur avoue que ce n’est pas la beauté physique qui compte mais que c’est ce qu’il y au fond du cœur ! Il se rend compte que c’est avec quelqu’un qui a les valeurs comme le pardon qu’il va pouvoir avancer. Parce que des conflits y’en aura forcement, et donc si le pardon n’est pas là, ils ne pourront plus avancer ensemble et chacun tracera à nouveau son propre chemin.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 08/12/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×